Samedi 31 janvier 2015 6 31 /01 /Jan /2015 00:45

un pic vert malencontreusement

en donnant de petits coups de bec

sur le tronc d’un arbre en faux teck

pour en extraire les vers blancs

 

creva les deux yeux du hibou

domicilié en son creux

lequel ne fit ni aïe ni hou

mais rassura l’oiseau honteux

 

m’en fiche tu devrais le savoir

j’y vois parfaitement dans le noir

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 30 janvier 2015 5 30 /01 /Jan /2015 00:01

L’épouvantail planté dans la terre ne pouvant quitter son champ envoie l’homme qui lui ressemble tant semer la terreur partout ailleurs.

 


Il est mort pendant son sommeil. Brutalement réveillé par la lumière divine, il eut alors la désagréable surprise de trouver dans son lit son cadavre.

 


Mais je n’ai jamais prétendu que mon autobiographie était tirée d’une histoire vraie !

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 29 janvier 2015 4 29 /01 /Jan /2015 00:08

Sans huile de palme, sans colorant, sans édulcorant, sans gélifiant, sans sorbate de potassium, sans glutamate de sodium, sans hydroxytoluène butylé, sans tartazine, sans aluminium, sans lactose…en considération de toutes ces précautions sanitaires, je ne trouve pas scandaleux de payer plus cher les boîtes, les pots et les barquettes vides.

 


il se mord la queue

et tète à fond la gomme

son venin délicieux

le baba au rhum

 


AGATHE – Pourquoi il y en a qu’on appelle les sampors ?

MOI – … ?

AGATHE – Les dames de la cantine, elles demandent toujours si les sampors ont bien été servis.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mercredi 28 janvier 2015 3 28 /01 /Jan /2015 00:04

Ah, l’ardeur de la jeunesse, cette fougue que rien n’arrête ! Et les souvenirs de mes 400 coups d’affluer, pêle-mêle… j’étais fou ! Deux Balzac dévorés dans la journée, toute une nuit sans lâcher La Recherche. Quel lapin ! On ne ferait plus ça !

 


Au café, deux retraités volubiles font ensemble des mots croisés à la table voisine de la mienne où j’ai du coup un peu de mal à aligner les miens.

 


 

Enfin réveillée par le doux baiser, la Belle au bois dormant se plaignit d’avoir un peu mal aux fesses, et le prince charmant murmura alors en baissant les yeux : – Il a fallu tout essayer…

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 27 janvier 2015 2 27 /01 /Jan /2015 00:04

Tout le monde ou presque choisirait de mourir soudainement plutôt qu’au terme d’une longue maladie, mais pas tout de suite cependant, après donc en avoir encore bien bavé, et comme au terme donc d’une longue maladie.

 


J’ai revêtu l’ample toge du juge, passé sa lourde collerette, et je me suis assis face à l’accusé pour prononcer le verdict : – Tu vieillis, mon gars. Puis j’ai détourné mon regard du miroir et laissé travailler mon coiffeur.

 


Si le temps ne ralentit pas un peu, nous allons sortir de la route et nous prendre un sapin puis le fossé, voilà ce qui va se passer.

 

 


 

[mots confits, mots contus – ma contribution parmi celles de quelques écrivains]

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés