Dimanche 20 avril 2014 7 20 /04 /Avr /2014 00:45

Agathe prend l’avion pour la première fois. Par le hublot, nous lui montrons la terre qui s’éloigne, la mer de nuages. Elle partage un moment notre extase puis, après quelques minutes, en attrapant sa trousse de feutres : – Bon, maintenant, on n’est plus trop obligés de regarder !

 


Nous prenons des risques insensés à des altitudes délirantes, dans de fragiles et peu fiables avions, tandis que nos bagages effectuent le même voyage en toute sécurité par tapis roulant !

 


 

J’ouvre les yeux. Vous avez vu ça : je suis à Lisbonne !

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Samedi 19 avril 2014 6 19 /04 /Avr /2014 00:10

La phobie sociale a ses bons côtés. Celui qui en souffre et qui devait, pour telle ou telle raison, être un jour fêté, éprouve en cas d’annulation de l’événement un soulagement exactement à la hauteur de sa déconvenue.

 


La littérature sans effets m’ennuie de plus en plus et me paraît à peu près aussi nulle que n’importe quelle prose administrative. L’effet n’est pas un artifice, le style est une langue impérieuse. Le texte dans lequel ne se produit aucun phénomène qui ne pourrait aussi bien se produire dans l’usage commun de la langue ne relève pas de la littérature à mes yeux.

 


 

Tout a été dit. Je tiens la chose d’un perroquet.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 18 avril 2014 5 18 /04 /Avr /2014 00:01

Tous les personnages de ses livres sont des écrivains qui écrivent des livres dont tous les personnages sont des écrivains qui écrivent des livres dont tous les personnages sont des écrivains… Satanées créatures fictives qui n’en font qu’à leur tête !

 


Publicité comparative. Dans le magasin de porcelaine, l’éléphant fait simplement la preuve de la supériorité de l’ivoire.

 


 

Relisant Don Quichotte avec une surprise intacte presque trente ans après ma première lecture, je m’accuse d’abord d’avoir ainsi tout oublié des aventures du noble chevalier ; puis me vient le soupçon qu’il n’a pu demeurer si longtemps sans en vivre de nouvelles et que c’est aujourd’hui le récit de celles-ci que j’ai sous les yeux.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 17 avril 2014 4 17 /04 /Avr /2014 00:09

Je dois en convenir : je jouis d’une notoriété nouvelle, et c’est une condition plutôt pénible. J’assiste, un peu navré, à ce fanatisme et même cette idolâtrie qui n’ont jamais grandi personne, ni ceux qui les éprouvent ni ceux qui les inspirent. Ainsi je suis en permanence suivi par des adorateurs comme j’ai pu le constater hier encore en laissant par mégarde un billet de 50 euros choir sur le trottoir : ils furent aussitôt une douzaine à se précipiter pour s’emparer de la relique.

 


Devant la tombe de Paul Valéry, dans le cimetière marin de Sète, il y a un banc. On peut s’y asseoir. On peut toujours attendre.

 


 

Mais après le bain, qui songe à rhabiller le savon ?

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mercredi 16 avril 2014 3 16 /04 /Avr /2014 00:01

L’ermite vivait dans une grotte, loin dans le désert. Nul ne l’avait vu depuis des années. On lui prêtait une grande barbe et une grande sagesse. Or un jeune homme, avide d’être dirigé dans la vie, jugea regrettable de ne pouvoir profiter de l’expérience et des conseils avisés du vieux sage.

 


Il partit à sa recherche. Ce format n’est pas adapté pour le récit de sa quête. J’ai opté pour trois courtes entrées quotidiennes, comme on sait, et il y a là la matière d’un roman picaresque, d’une saga en plusieurs volumes. Au terme desquels, le jeune homme parvint enfin à la grotte et apostropha l’ermite. Pourquoi se cachait-il ? Pourquoi ne voulait-il point enseigner sa sagesse ?

 


– La honte me retient loin des hommes, répondit l’ermite. Ma longue expérience de la vie et toutes mes méditations ne m’ont en effet appris qu’une seule chose : Ne passe jamais devant des latrines sans en profiter pour te soulager, car tu ne sais quand se présenteront les prochaines sur ta route.

(Ayant parlé, il s’enroula dans ses guenilles et disparut à jamais dans les profondeurs de sa grotte.)

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés