Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 00:04

Il y a quelques jours, la poissonnerie du port exposait un magnifique espadon, pêché le matin même. Mon neveu Félix était avec moi et, après avoir contemplé la bête, je fonçai à la librairie afin d’acheter pour lui Le Vieil homme et la mer. Il faut battre le bel argent de l’espadon tant que l’on tient son rostre bien en main. Mais nous sommes sur une île et les poissonneries sont mieux achalandées que les librairies. Le livre manquait.

 


SUZIE – Pourquoi les chats, ils aiment les souris, alors que ça se mange pas ?

 


La vache s’approcha de la route derrière ses barbelés et regarda longuement le panneau triangulaire planté sur le bas-côté. Puis elle alla se placer au milieu du champ, prit sa course et, repliant ses pattes antérieures, sauta lestement par-dessus sa clôture.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 19 août 2014 2 19 /08 /Août /2014 00:30

La police et les pompiers arrivèrent simultanément sur les lieux, un immeuble de six étages sis au n°12 de la rue des Cagettes, puis les deux brigades gravirent ensemble l’escalier jusqu’au palier du cinquième. Mais, tandis que les pompiers entreprenaient de défoncer la porte de droite, les policiers crochetaient la serrure de la porte de gauche.

 


En effet, monsieur Max, surpris par l’odeur épouvantable qui provenait de l’appartement d’en face avait alerté les premiers alors que l’occupant de celui-ci, monsieur Louis, étonné de n’avoir jamais croisé une seule fois son voisin depuis son arrivée, vingt ans plus tôt, s’était finalement résolu à appeler les seconds.

 

 

Monsieur Max, du cinquième gauche, et monsieur Louis, du cinquième droite, s’étaient crus morts.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Lundi 18 août 2014 1 18 /08 /Août /2014 00:03

Il me semble pourtant que l’on peut apprécier l’ingénieux roman de Freud sans s’identifier à ses personnages.

 


Il crut étreindre la jeune vierge, sur ce balcon, dans sa robe blanche immaculée, mais déception : un vieux pape.

 


 

J’aurais donc fait comme si j’avais vécu.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 15 août 2014 5 15 /08 /Août /2014 00:07

Puis, las de chercher, l’explorateur se moucha dans la manche de sa veste multi-poches.

 


MOI – Magnifique ! Le dessin de Suzie, on dirait un Chaissac !

AGATHE – Non, c’est pas un saichac, c’est un lapin !

 


 

Cette fille aux ongles rouge sang, ne serait-il pas judicieux de relever plutôt ses empreintes digitales ?

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 août 2014 4 14 /08 /Août /2014 00:07

Suzie, 4 ans, l’âge des grands défis. Il suffit de piquer sa vanité pour obtenir d’elle tout ce que l’on veut. – Suzie, je suis sûr que tu es incapable de t’habiller sans aide… Aussitôt, la voilà vêtue. – Oui, mais tu ne sais pas encore remonter toute seule la fermeture Eclair de ta veste… Elle s’y acharne et y parvient.

 


Suzie, tu n’es même pas capable de me construire une maison au soleil !

 


 

Et c’est ainsi que je suis devenu propriétaire d’une somptueuse villa au Cap d’Antibes.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés