Vendredi 12 décembre 2014 5 12 /12 /Déc /2014 00:07

Tu ne sens en toi aucune violence ni la moindre envie de meurtre et cela, d’un certain côté, te navre car tu saurais éviter les erreurs grossières que commettent tous les assassins. Et par exemple, pour commencer, tu ne t’inscrirais pas dans un club de tir deux mois avant le crime, ou encore, tu n’irais pas la veille acheter un manche de pioche, une pelle et un sac de chaux dans le magasin de bricolage de ton quartier. La même conscience lucide des bourdes et bévues les plus fréquentes guiderait par la suite l’enchaînement de tes gestes et de tes actions. Toute cette maestria sans emploi, quelle  tristesse !

 


La compassion, c’est de la souffrance qui s’ajoute à la souffrance, dit-il, c’est pourquoi il préfère rester positif et se réjouir du malheur d’autrui.

 


(À moins que je ne me sois vanté trop vite – car on va maintenant me mettre sur le dos tous les crimes non élucidés et les procureurs citeront triomphalement à chacun de mes procès la première note de ce jour...)

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 11 décembre 2014 4 11 /12 /Déc /2014 00:04

Ce grand maigre au loin qui fait des moulinets avec sa lance et que Cervantès prend pour un vieux fou nommé Don Quichotte, s’il s’agissait plutôt d’une éolienne ?

 


On y croyait entièrement. On n’y croit plus du tout. Eh bien moi, j’y crois encore à moitié, à l’existence des sirènes.

 


D’aucuns crachent leurs dernières dents en invectivant les poètes – la première d’Agathe est tombée hier comme elle mordait dans un kiwi.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 décembre 2014 3 10 /12 /Déc /2014 02:35

Mais le monde est divers et contrasté. Et comme je faisais mes courses, tout courbatu encore de la bagarre de la veille, la responsable du rayon cosmétique, me sachant père de jolies fillettes, court vers moi et vide dans mes mains un tiroir entier d’échantillons de gel douceur moussant corps et cheveux dont je vais faire usage moi-même, merci madame.

 


Quelque chose m’échappe encore. Vous comprenez, vous, où l’on prélève l’escalope de poulet ?

 


 

Il y avait déjà cette étrange eau potable, voici maintenant, pour la frimousse au chocolat des enfants, l’eau nettoyante. J’attends avec impatience et curiosité l’invention de l’eau qui mouille.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 9 décembre 2014 2 09 /12 /Déc /2014 00:01

Voilà de longs mois déjà que je ne réponds que par des blagues aux propos insultants de Pierre Bergé à mon égard. Je ne suis pas de ceux qui pensent en effet qu’il devrait s’interdire de donner son avis sur ma chronique du Monde des livres au prétexte qu’il est propriétaire du journal. Emporté par sa vindicte, il lui arrive cependant de me calomnier – ainsi mon article sur Modiano n’était pas un éreintement en règle, mais une critique respectueuse et nuancée.

 


Puis voilà que j’apprends qu’il me traite maintenant de connard (sic) depuis la branche de Twitter où il croasse ses imprécations. Cela confine au harcèlement moral, non ? J’ai donc le choix : ou bien je lui envoie ma démission – mais pourquoi pas des fleurs avec ? Ou bien je m’immole par le feu dans le hall du journal.

 


 

Ou j’attends plutôt qu’il me vire ; et au moins les choses seront claires.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Lundi 8 décembre 2014 1 08 /12 /Déc /2014 00:06

La dose d’humour contenue dans chacune de mes phrases est variable et le prix de celles-ci évidemment varie aussi en conséquence. J’ai commencé par distribuer gracieusement dans mon quartier des formules qui garantissaient un rire d’une durée de 30 secondes. Certains y ont pris goût, auxquels j’ai demandé ensuite une petite rétribution. Mes clients me réclament aujourd'hui des doses supérieures. C'était l'objectif. Je vais pouvoir ponctionner leurs économies. 

 


J’ai vu l’homme à l’œuvre et, devant l’assemblée des bêtes encagées et des arbres couchés, j’ai plaidé la folie de Dieu.

 

 

Nous n’étions que deux quand la projection commença. D’un autre côté, comme il s’agissait de mon sperme...

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés