Mardi 8 avril 2014 2 08 /04 /Avr /2014 00:01

Il s’agit là de l’un des canulars les plus réussis de l’histoire littéraire, si bien même qu’il n’a toujours pas été percé à jour. C’est donc à moi qu’il revient de le révéler. J’ajoute que j’en ai eu connaissance grâce aux indiscrétions d’un éditeur.

 


En 1998, donc, Pierre Petitpierre publia sous pseudonyme un roman radicalement différent par la forme et le style de tous ceux qu’il avait jusqu’alors fait paraître. Il comptait sur sa liberté et son audace nouvelles pour n’être pas repéré.

 


Et en effet, nul ne songea – pas un critique, entendez-vous ! – à rapprocher ce livre sorti dans l’indifférence générale de ceux de l’obscur et si peu lu Pierre Petitpierre.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Lundi 7 avril 2014 1 07 /04 /Avr /2014 00:11

Je viens de jouer un sale tour à Dieu – qui depuis bien longtemps promet les tourments de l’Enfer à mon âme méprisable – en accomplissant coup sur coup et de bon cœur deux actions charitables dont il sera bien obligé de tenir compte au jour du Jugement à moins de gravement se dédire.

 


Nul biographe n’attrapera jamais ces souvenirs flous de coins de rues, de départs d’escaliers, d’ondes de chaleur sur une plage qui constituent pourtant le fond mouvant de notre mémoire ; cette essence sensible de la vie reste inaccessible au biographe, si informé et documenté soit-il, en sorte que tout homme se reconnaîtra davantage en lisant Proust que dans le récit circonstancié de sa propre existence.

 


Que leur enfance ait été si brève, voilà ce qui désole nombre de gens. Or il leur aurait suffi pour la faire durer davantage d’aller comme moi tous les dimanches à la messe.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 01:09

Les baguettes de pain ont le coude fragile.

 


La disparition des fumeurs de pipe accroît notre sentiment d’insécurité.

 


Ces deux Mormons qui sortent de chez moi m’ont convaincu, je vais acheter une chemise blanche.

 


[Et moi, je voudrais vous avoir convaincu de lire Formulaire, le nouveau recueil d’aphorismes d’Olivier Hervy, chez Pierre Mainard.]

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Samedi 5 avril 2014 6 05 /04 /Avr /2014 01:41

Si vous croisez sur la pente abrupte d’un volcan une vieille en talons aiguille, il ne peut s’agir que d’une folle inconsciente, sinon d’une vulcanologue que plusieurs dizaines d’années d’expérience ont instruite et qui sait qu’on ne saurait être mieux chaussé sur ce terrain

 


Cette accroche sur l’affiche du film DIVERGENTE :D’après le best-seller mondial. Oh, le bel oxymore !

 


 

Les agrafes de soutien-gorge sont maintenant si compliquées qu’il est même devenu impossible de déshabiller une fille du regard.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 4 avril 2014 5 04 /04 /Avr /2014 06:24

La dotation du prix Alexandre Vialatte est de 6105 euros, soit la hauteur du Puy de Dôme et la longueur du fleuve Congo cumulées. Il se trouve que je suis cette année le lauréat de ce prix.

 


Je me suis évidemment empressé de faire remarquer à mes généreux mécènes lors de la cérémonie de remise que la légende d’un Vialatte Auvergnat était aujourd’hui sérieusement sujette à caution. Que des sources nouvelles situent plutôt sa naissance dans l’Himalaya, au pied du mont Everest (8848 euros d’altitude). Quant aux Fruits du Congo, tous les exégètes savent aujourd’hui qu’il s’agissait d’un simple titre de travail et que le roman devait finalement s’intituler Les Fruits de l’Amazone (6800 euros de long).

 


Regrettables approximations, donc, mais j’ai eu le grand plaisir d’échanger quelques mots avec Pierre Vialatte, fils d’Alexandre, et j’ai pu aussi exprimer ma sincère gratitude envers tous les membres du jury, c’est l’essentiel.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés