Lundi 1 décembre 2014 1 01 /12 /Déc /2014 00:03

Surpris avec une jambe de jeune femme dans son assiette et poursuivi en conséquence pour cannibalisme, il prétendit devant le juge qu’il était en train de manger des cuisses de grenouilles et que la dernière avait soudainement pris cette forme au contact de ses lèvres. La jurisprudence parlait pour lui et il fut acquitté avec les félicitations du jury et des excuses de la cour.

 


AGATHE – J’ai mal au ventre.

MOI – Quel genre de mal au ventre ?

AGATHE – Un mal au ventre nature.

 


 

La langue du chien est un délicieux jambon défendue contre sa voracité par la mâchoire hérissée de dents du sandwich.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 novembre 2014 7 30 /11 /Nov /2014 00:01

Je n’en avais pas parlé jusqu’alors. Je devais être sûr. Et si ce n’était pourtant qu’une impression ? Je ne pouvais me permettre d’émouvoir le monde en rendant publique une vague présomption. Mais voilà, ça se vérifie, c’est même indéniable : Agathe a une dent qui bouge.

 


Comment cela va-t-il finir ?

 


 

Je suis sur le coup. Je ne laisserai pas mon lecteur dans l’expectative anxieuse des suites de cette affaire. Quoi qu’il se passe et quelle que soit l’issue, j’en rendrai compte ici fidèlement.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Samedi 29 novembre 2014 6 29 /11 /Nov /2014 00:04

Les fourrures sont devenues rares et, du coup, cette très petite vieille dame au visage jaune et pointu, toute voûtée sous le poids de la sienne, semble quelque bête des bois d’une espèce en voie d’extinction, dont on se demande même si elle ne constitue pas le dernier spécimen.

 


tu n’es pas seul à pleurer

en épluchant l’oignon

tes cinq poupées russes sont en larmes

 


Or non seulement ce canard décapité poursuit sa course, mais il se prend pour une étoile morte qui brille encore.

 

 

 

[Les lecteurs qui voudraient acquérir à bas prix un ouvrage inestimable (facile à revendre immédiatement avec une plus-value honteuse sur n’importe quel site de commerce en ligne ou, sous le manteau, dans n’importe quelle rue passante de notre pays follement épris de littérature) n’ont qu’à se rendre avant le 6 décembre sur le site de l’Arbre vengeur et suivre la procédure.]

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 28 novembre 2014 5 28 /11 /Nov /2014 00:05

Si les cornes de la vache lui poussaient plutôt sur la croupe, cela ne changerait rien pour elle ni pour nous, ni pour son veau ni pour son pré, ça n’embêterait que le taureau : mais elle saurait ainsi s’il l’aime vraiment.

 


SUZIE – J’aime bien surtout les coquelettes d’agneau.

 


 

Le lait répandu se sera trop fié à sa couleur et son éclat de porcelaine.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 novembre 2014 4 27 /11 /Nov /2014 00:03

Ceci est une déclaration solennelle. Je suis au regret de dire que je n’accepterai plus d’Olivier parmi mes relations, plus un seul. Outre mon jeune frère, j’en compte sept déjà dans les rangs de mes amis et connaissances. Vous imaginez bien le désordre mental qui s’ensuivrait pour moi si j’en rencontrais un encore. Plus d’Olivier, donc. Si une place se libère, je vous en tiendrai informé. Les Alphonse restent les bienvenus. Et les Pandora donc !

 


Quand le lien de ton collier se brise, tu retrouves vingt-neuf de ses trente perles de pacotille. Tu ne perds également qu’un bijou quand se rompt celui de ton précieux pendentif.

 


De dépit, l’homme s’arrache les cheveux ; ainsi le singe achève son épilation.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés