Mercredi 26 mars 2014 3 26 /03 /Mars /2014 00:03

Dans la pièce obscure, ma mémoire me guide jusqu’à l’interrupteur. Mais ne m’aurait-elle pas suffi aussi bien pour y faire ce que j’y viens faire : m’asseoir à mon bureau, choisir mes mots, les poser sur la page ?

 


Ne soyons pas dupes : le bec du merle paraît si jaune par contraste avec son plumage noir, lequel ne semble être de ce noir profond que par opposition avec la touche jaune du bec – en réalité, cet oiseau est entièrement gris.

 


 

Ton chat abandonné à 100km de chez toi saura revenir. Tu n’as que le temps de démolir ta maison.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 25 mars 2014 2 25 /03 /Mars /2014 00:03

Seulement voilà, Marine Le Pen qui longeait le quai en téléphonant trébucha sur une valise et tomba sur la voie au moment où le TGV Paris-Marseille entrait en gare. Elle allait être percutée mortellement lorsqu’un SDF nigérian en situation irrégulière bondit sur les rails, la saisit à bras le corps et remonta avec elle. Le train les frôla ; il était moins une. Cet événement entraîna les remises en question que l’on devine ; à partir de ce jour, Marine Le Pen, très ébranlée, cessa de marcher de long en large sur les quais de gare en téléphonant.

 


L’infatigable Alexandre Jardin crée un mouvement d’action politique baptisé « Bleu Blanc Zèbre »… Magnifique don de soi au nom de ses convictions profondes. Nous déplorerons cependant que la lutte contre l’analphabétisme prenne toujours avec lui la forme d’un combat en faveur du galimatias.

 


 

(Or en cas de triangulaire, nous le savons depuis longtemps, c’est toujours la vache qui rit.)

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Lundi 24 mars 2014 1 24 /03 /Mars /2014 00:41

Il y a un âne dans la pomme. Quand on mord dans celle-ci, on l’entend qui la croque.

 


L’écrivain profite parfois de l’élan pris en travaillant à un livre pour écrire le suivant en roue libre ; nous le lisons de même, sur notre lancée. Le manque d’inspiration et de rythme ne sera perceptible qu’au lecteur qui découvre l’œuvre à rebours. Ce phénomène explique d’ailleurs pourquoi les amateurs fidèles d’un écrivain ou d’un artiste ne se rendent généralement pas compte qu’il faiblit ou péniblement se survit.

 


 

La mouche maudit surtout l’araignée vitrière. 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Dimanche 23 mars 2014 7 23 /03 /Mars /2014 00:04

On rencontre encore parfois dans nos campagnes de ces antiques abreuvoirs à vaches blancs ou gris, en tôle émaillée ou en acrylique, qui se vidangent aisément en tirant sur la chaînette perlée du bouchon de plastique noir qui en obture la bonde, mais hélas ils ont été pour la plupart razziés par des personnes sans scrupules qui les installent ensuite chez elles, dans de petites pièces carrelées, et poussent le vice jusqu’à prendre des bains dedans !

 


Le lion et l’hippopotame sont des malins. Tandis que l’écolier et l’employé de bureau n’ont pas su rendre leur bâillement menaçant.

 


– T’as manoir et t’es pas content ?!

– J’aurais préféré une fourmilière.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Samedi 22 mars 2014 6 22 /03 /Mars /2014 00:02

Le premier greffé a survécu pendant 75 jours avec son cœur artificiel. Ne nous aurait-on pas vanté avec une très légère exagération les capacités de l’homme bionique ?

 


Sa frappe puissante était réputée. On lui confia le soin de tirer le pénalty. Que se passa-t-il ? En tout cas, son pied manqua le ballon ; il shoota dans la terre et nous fûmes propulsés dans l’espace infini où nous roulons encore.

 

 

Puis l’arbre évolua et conçut un fruit numérique. Miam.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés