Samedi 28 juin 2014 6 28 /06 /Juin /2014 00:36

tu as deux filles tu enterres ton père tu as 50 ans

ta vie serait-elle un bon vieux roman

des familles ?

 


La modernité, pour l’âne, s’incarne-t-elle dans le cheval de course ou dans le chauffeur-livreur ?

 


Sur cette photo, Martin, aujourd’hui rasé de frais, porte la barbe.

SUZIE – C’est quand il était vieux.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 27 juin 2014 5 27 /06 /Juin /2014 00:02

J’aime décidément le spectacle de ces régates, dit l’homme en s’asseyant sur notre banc, dans ce centre-ville bien peu balnéaire pourtant. Et comme nous le regardions avec perplexité, il fit un geste du bras en direction des jeunes femmes en robes triangulaires qui traversaient la place d’une démarche chaloupante, tandis qu’un enfant pleurant dans sa poussette prêtait ses cris de mouette aux pigeons dispersés.

 


SUZIE – Je voudrais revenir à l’époque où j’aimais bien les abricots.

 


Pourvu d’un fort embonpoint, il ne sort pas sans son lévrier afin de donner à croire que sa corpulence n’est qu’une illusion produite par le contraste.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 juin 2014 4 26 /06 /Juin /2014 00:05

Encore une aberration du génie civil, ces tunnels trop étroits que les avions du coup ne peuvent pas emprunter.

 


Qui l'eût cru ? Au milieu de ses petites crottes, ce pigeon a coulé un bronze.

 


 

Quelle époque ! Complètement addicts aux technologies nouvelles et captifs de leurs écrans, les petits vieillards se rabougrissent. On ne les voit plus courir sur les plages et les talus avec leurs cerfs-volants.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mercredi 25 juin 2014 3 25 /06 /Juin /2014 00:01

Voilà pourtant le drame des intermittents du spectacle : l’entracte est trop souvent revenu.

 


Trois jeunes filles jolies prennent un verre. Mon regard attiré irrésistiblement ne s’arrête cependant sur aucune d’elles. La beauté circule ; elles se la partagent, ou se l’échangent. La beauté s’est posée sur elles sans les distinguer, elle a élu le petit groupe en bloc. Du coup, je ne les remarque pas individuellement ; je serai incapable demain de les reconnaître séparément.

 


 

(Précisons tout de même que j’ai beau, quant à moi, être seul à ma table, avec ma beauté propre et indivisible, elles ne me remarquent pas non plus. Bizarre. Je n’ai pas d’explication.)

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 24 juin 2014 2 24 /06 /Juin /2014 00:08

Que l’on ait pu concevoir de boutonner aussi la pointe des cols de chemises laisse entrevoir le gouffre d’aberration au-dessus duquel danse sur un fil l’industrieux génie humain.

 


Suzie ouvre sa main : – Regarde, j’ai été prendre une étoile dans le ciel. Puis elle écarte les doigts au maximum.

 


 

On le couvrait d’honneurs tant et si bien qu’il voulut protester – alors on lui en ficha un dernier dans le bec pour le faire taire.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés