Jeudi 31 juillet 2014 4 31 /07 /Juil /2014 00:07

L’ennui, c’est que madame Machine suppose monsieur Machin.

 


La petite Lucie, quand je lui demande si les deux jardinières de géraniums du balcon contiennent les mêmes fleurs, les regarde attentivement puis conclut : – Oui, c’est la même différence.

 


 

Si l’agneau portait sa laine en tricot, il serait sans doute moins évident de lui trancher la gorge avec un couteau de boucherie (c’est un conseil que je lui donne).

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mercredi 30 juillet 2014 3 30 /07 /Juil /2014 00:22

Orteils, franges du pied. Nous nous sommes extraits in extremis du bain des origines. La mâchoire du monstre des profondeurs – squale ou saurien – en se refermant pour nous retenir n’aura déchiqueté que nos extrémités.

 


Enthousiasme communicatif des enfants. Celui qui se met soudain à courir en ululant est aussitôt suivi et imité par toute la bande. L’adulte qui s’y risque reste seul. C’est l’artiste.

 


 

Suzie a quatre ans aujourd’hui. Je le note ici puisqu’elle l’oubliera un jour.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 29 juillet 2014 2 29 /07 /Juil /2014 00:08

Voilà ce que nous avons pu reconstituer du drame. Le dompteur en bras de chemise faisait travailler ses cinq tigres du Bengale, courant de l’un à l’autre en agitant son fouet, suant à force de gesticuler et de hurler ses ordres. Ce qui devait arriver arriva.

 Un méchant petit courant d’air le tua.

 


L’éducation par l’exemple est à double-tranchant. Si ton père fut un saint homme, tu sais que ta vertu n’égalera jamais la sienne et que tu n’auras la chance d’être à sa hauteur qu’en excellant pour ta part dans le crime.

 


 

Il m’insulte, mais je sais qu’en réalité il m’appelle. Il me frappe, mais je sais qu’en réalité il cogne à ma porte. Il va casser sa voix. Il va user ses poings. Je resterai de bois.                         

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Lundi 28 juillet 2014 1 28 /07 /Juil /2014 00:25

– Ça y est, maman, il y a trois heures qu’on a fini de manger, je peux aller me baigner ?

– Non, non, Thibaut, nous partons à la messe. Nous pouvons communier maintenant.

 


Or la fesse toujours, comme un fruit roule du compotier, échappe à l’encorbellement du petit maillot de bain et l’autre fesse aussi, de l’autre côté, fait de même, si bien que l’on voit soudain deux doigts se glisser sous les élastiques pour rhabiller le cul découvert qui a de faux airs alors de notable corpulent, bien assis dans l’existence, les pouces calés sous les aisselles.

 


MOI (à Agathe qui pérore toujours alors que j’ai réclamé le silence) – Chut… !

AGATHE – Quand tu dis chut, tu parles, hein !

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 25 juillet 2014 5 25 /07 /Juil /2014 00:04

Le Ciel envoya l’eau laver la Terre – l’eau mit de la boue partout.

 


Le Ciel envoya le feu purifier la Terre – le feu noircit tout ce qu’il toucha.

 


 

Alors le Ciel de guerre lasse envoya les papillons, et la Terre fleurit.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés