Vendredi 20 septembre 2013 5 20 /09 /Sep /2013 00:04

Même ceux qui croient le plus radieusement en la vie éternelle considèrent que les animaux ne sont pas concernés. Le néant existe donc pour eux. Mais comment celui-ci voisine-t-il avec notre éternité, et comment admettre – sans risquer une superposition fatale – ces deux absolus ?

 

 

 

Croyant cracher son venin, il le bave – il sera le seul à en crever.

 

 

 

MOI (admirant le dessin d’Agathe) – Magnifique, ton hibou.

AGATHE (consternée) – Mais enfin, tu vois bien quand même que c’est une chouette !

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 19 septembre 2013 4 19 /09 /Sep /2013 00:01

Puis, grondant de toute sa poésie en révolte, il fit irruption dans le petit salon des lettrés où il ne trouva personne.

 

 

Mon ombre est noire et vit nue sous le soleil d’Afrique.

 

 

 

La littérature voulait être plus que ça. Elle voulait se substituer au monde.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mercredi 18 septembre 2013 3 18 /09 /Sep /2013 00:01

804… 805… 806… 807… mais le vent soufflait vers moi un feu de brousse et, renonçant à compter les herbes de mon jardin, je rebroussai chemin prudemment, sans céder à la panique cependant… 806… 805… 804… 803…

 

 

 

Comment faire comprendre à cette jeune touriste suédoise que la coutume en nos contrées est d’accueillir l’étrangère en introduisant notre pénis dans son vagin, et que l’indigène est offensé gravement si l’on ne se plie pas à ses rites de bienvenue ?

 

 

 

J’ai accepté le rôle de l’écrivain et consenti pour cela de lourds sacrifices. Ainsi, m’a-t-il fallu perdre douze kilos de muscles.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés