Mercredi 13 août 2014 3 13 /08 /Août /2014 00:21

Adepte radical et quasi intégriste de la décroissance, à la boulangerie, le matin, pour son petit-déjeuner, il n’achète que des pains au lait, des chaussons pralinés et des brioches.

 


Le cueilleur de mûres sait-il qu’il accroche lui-même aux ronces ces caillots de sang ?

 


 

Or j’ai toujours trouvé que Roger Pierre avait une tête à s’appeler Jean-Marc Thibaut et Jean-Marc Thibaut une tête à s’appeler Roger Pierre.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Mardi 12 août 2014 2 12 /08 /Août /2014 00:07

Sa fille adorée était si jolie dans cette lumière, et le peintre n’avait ni brosses ni couleurs !

 


Il trancha sa natte et sa gorge – un pinceau, du sang.

 


 

Et fit le portrait de l’enfant.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Lundi 11 août 2014 1 11 /08 /Août /2014 00:20

Les jolies jeunes filles surexcitées qui font voler leurs cheveux et les boutons de leurs robes en hurlant devant la scène où se produit la rock star, l’écrivain les voit enfin venir à lui quarante ans plus tard pour assister à ses lectures et causeries en médiathèque. Peut-on dire cependant que sa patience est récompensée ?

 


MOI – Tu as vu, les sauterelles sont des malignes, elles ont la couleur des herbes et, du coup, les oiseaux qui voudraient les manger ne les voient pas.

AGATHE – Ouais… ce ne sont pas elles qui se sont mises en vert, hein !

 


 

Vlan ! Je refermai son livre comme on claque une porte pour bien lui signifier que je quittais cet intérieur étouffant pour n’y plus jamais revenir.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 août 2014 5 08 /08 /Août /2014 00:12

Peintre du dimanche, il essaya bien parfois de peindre aussi les autres jours. Mais alors, il enfanta des chefs-d’œuvre dans la fièvre et l’angoisse, livré à ses démons intérieurs, déchiré par leurs griffes, et il retourna bien vite à ses natures mortes dominicales, le compotier de fruits charnus, la fleur candide et le bon pain.

 


Poète visionnaire, Verlaine ne décrivait-il pas dès 1875 la condition de l’homme captif de son portable dans Cellulairement ?

 


Bien sûr, il a fallu les peindre, les plafonds des palais vénitiens, mais mon admiration va plutôt aux fabricants ingénieux qui ont conçu les rouleaux.

 

 

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
Jeudi 7 août 2014 4 07 /08 /Août /2014 00:15

Garde-toi bien de visiter une ville en prenant pour guide un ami qui y réside. Il te dira « je vais te montrer le vrai Barcelone, le vrai Florence, le vrai Prague, là où bat son cœur, où se livre son âme », et tu ne verras de la cité sublime que les bas-fonds, des quartiers sordides, des tavernes obscures.

 


Vous n’êtes pas un peu las du jean, vous ? Le jean toujours et en tout lieu. L’humanité engloutie jusqu’à la taille dans la vaste mer de jean.

 


 

L’escalier est un théâtre en gradins où triomphe une vision tout de même bien étriquée de l’art de la scène.

Par Éric Chevillard
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés